menu
Accueil > Produits de santé
Pas d'alerte sanitaire en cours

Produits de santé

 

La direction des affaires sanitaires et sociales participe à la définition de la politique du médicament et des autres produits de santé et à celle relative aux éléments et produits issus du corps humain. Elle assure la mise en œuvre et la coordination des systèmes de vigilance et d’alerte qui les concernent.

Il existe de nombreux produits de santé dont certains font l’objet d’une réglementation spécifique en ce qui concerne leur importation et leur distribution sur le territoire de la Nouvelle-Calédonie. Parmi ceux-ci, on peut citer notamment :

-  Les médicaments, y compris les préparations magistrales, hospitalières et officinales, les substances stupéfiantes, psychotropes ou autres substances vénéneuses utilisées en médecine, les insecticides, acaricides et antiparasitaires à usage humain, les huiles essentielles et plantes médicinales, les matières premières à usage pharmaceutique ;

-  Les produits contraceptifs ;

-  Les dispositifs médicaux (matériel médical au sens large) ;

-  Les dispositifs médicaux de diagnostic in vitro (réactifs et automates de laboratoire) ;

-  Les produits sanguins labiles (transfusion) ;

-  Les organes, tissus, cellules et produits d'origine humaine ou animale, y compris lorsqu'ils sont prélevés à l'occasion d'une intervention chirurgicale (greffe);

- Les produits cosmétiques… 

La définition du médicament est précisée dans le code de la santé publique (CSP) dans sa version applicable en Nouvelle-Calédonie : « On entend par médicament toute substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou préventives à l’égard des maladies humaines ou animales, ainsi que tout produit pouvant être administré en vue d’établir un diagnostic médical ou de restaurer, modifier ou de corriger leurs fonctions organiques… ».

Les préparations magistrales réalisées à l’officine ou à l’hôpital, les contraceptifs hormonaux, les produits présentés comme supprimant l'envie de fumer ou réduisant l'accoutumance au tabac sont des médicaments.

La fabrication, l’importation et la distribution du médicament sont encadrées par des normes très strictes. Le médicament n’est distribué que dans les pharmacies d’officine autorisées par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. Seuls les pharmaciens et, sous leur contrôle, les préparateurs en pharmacie, ont le droit de délivrer des médicaments. Sous certaines conditions, il peut également être délivré par les dispensaires.

 

La réglementation stricte du circuit du médicament donne des garanties de sécurité aux usagers et l’achat d’un « remède » en dehors de ce circuit, notamment sur Internet, expose à des dangers potentiels et prive l’usager des conseils adaptés qui peuvent être donnés par les pharmaciens.