Le code de la route de la Nouvelle-Calédonie prévoit une visite médicale obligatoire pour déterminer l’aptitude ou l’inaptitude à la conduite dans les cas suivants :

 

  • obtenir un permis pour des catégories de véhicules déterminés ;
  • lorsque le candidat/conducteur souffre d’une pathologie susceptible de rendre la conduite d’un véhicule motorisé dangereuse pour lui-même et les autres usagers ;
  • pour bénéficier de l’autorisation d’enseigner la conduite ;
  • pour être exempté du port de la ceinture de sécurité ;
  • en cas de suspension administrative de permis pour conduite sous l’emprise d’un état alcoolique ou sous l’emprise de stupéfiants ;
  • pour tout conducteur impliqué dans un accident corporel de la circulation routière, si le gouvernement l’y soumet.

 

Depuis le 1er juillet 2016, l’examen et l’avis médical d’aptitude sont établis par des médecins libéraux agréés ou par les centres médico-sociaux provinciaux (cf liste en pièce jointe).

A noter que pour les cas de conduite sous l’emprise d’un état alcoolique ou sous l’emprise de stupéfiants pour lesquelles une mesure de suspension administrative a été prononcée, l’avis médical est transmis à la commission médicale des permis de conduire qui statue sur l’aptitude médical à la conduite du candidat.

 

Les frais de la visite médicale (4 630 F CFP) et des examens complémentaires éventuels sont à la charge des conducteurs et ne sont pas susceptibles de remboursement.